Skip to content
27
juillet
2022

Dirigeant d’entreprise : solder son compte courant via un « rachat d’actions propres » constitue-t-il une opération risquée ?

Sociétés et Associations

Une personne qui est à la fois actionnaire et dirigeant de son entreprise peut, pour diverses raisons, être amené à emprunter des liquidités à sa société. Cette dernière établit alors un compte courant « débiteur » dont le dirigeant remboursera le solde, en principe endéans l’exercice d’imposition, sous peine de devoir s’acquitter du paiement d’intérêts calculés selon les règles fiscales.

Il arrive cependant qu’un dirigeant ne soit pas en mesure de rembourser ce compte courant. La situation peut alors rapidement devenir « bloquante », en particulier lorsque la société souhaite solliciter un financement bancaire ou accueillir un nouvel actionnaire.

Le dirigeant soucieux d’offrir des perspectives à sa société et d’apurer ses dettes doit alors se montrer créatif. Dans ce contexte, il envisage notamment de céder une partie de ses actions à sa société, dans le cadre d’une opération communément appelée « rachat d’actions propres » (même si le terme « acquisition d’actions propres » serait plus adéquat).

Principe de l’opération

Concrètement, le dirigeant d’entreprise qui détient des actions de la société qu’il administre revend une partie de ces actions à ladite société afin créer une créance à son profit.

Le prix de la cession est, à quelques euros près, égal au montant de son compte courant de façon à opérer à une compensation entre ces montants.

Au terme de l’opération, le dirigeant a soldé son compte courant par l’effet de la compensation, sans avoir dû rembourser effectivement le montant de sa dette en compte courant.

Formalités

Dans les grandes lignes le régime est conditionné au respect de quatre conditions principales :

  • décision de l’assemblée générale des actionnaires : le rachat d’actions est subordonné à une autorisation/habilitation de l’assemblée générale, qui statue dans le respect des conditions de quorum (1/2) et de majorité (3/4) requises pour modifier les statuts ;
  • financement de l’acquisition et constitution d’une réserve indisponible égale à la valeur des actions : les sommes affectées à l’acquisition doivent correspondre à des bénéfices distribuables, en tenant compte de la limite légale applicable à toute distribution (tests de liquidité & de solvabilité s’il s’agit d’une SRL) ;
  • actions entièrement libérées : seules ces actions peuvent être acquises ;
  • égalité de traitement des actionnaires : l’offre de rachat doit s’adresser, aux mêmes conditions, à tous les actionnaires sans exception.

Il existe un certain nombre d’exceptions à ces conditions[1], dont la principale concerne les sociétés anonymes dont les actions sont acquises en vue de leur destruction immédiate, en exécution d’une décision de l’assemblée générale de réduire le capital.

Enfin, alors qu’avant l’adoption du Code des Sociétés & des associations (CSA), le rachat d’actions propres était limité à 20% du capital souscrit, cette limitation a été levée sur le plan du droit des sociétés mais elle demeure en vigueur fiscalement.

Fiscalité

L’article 186, al. 1er CIR dispose que « lorsqu’une société acquiert de quelque façon que ce soit ses propres actions ou parts, l’excédent que présente le prix d’acquisition ou, à défaut, la valeur de ces actions ou parts, sur la quote-part de la valeur réévaluée du capital libéré représenté par ces actions ou parts, est considéré comme un dividende distribué ».

L’article 186, al. 2, CIR précise que, si l’acquisition des actions propres est conforme aux conditions prescrites par le CSA, l’alinéa 1er est uniquement d’application dans les limites et les cas suivants :

  • des réductions de valeur sont actées sur les actions (à concurrence de la réduction) ;
  • les actions sont aliénées avec une moins-value (à concurrence de la moins-value) ;
  • les actions sont annulées ou nulles de plein droit (à concurrence de la valeur d’inventaire) ; et
  • au plus tard lors de la dissolution ou de la mise en liquidation de la société actionnaire (à concurrence du solde de la valeur des actions propres en ses livres).

Le cas échéant, la différence entre la valeur que représentent ces actions dans le capital réellement libéré de la société et le prix de cession sera traitée comme un boni de liquidation/un dividende, que nous nommerons ici « boni de rachat ». Ce dernier sera comptabilisé dans une réserve indisponible constituée par prélèvement sur les réserves taxées ou exonérées.

Le précompte mobilier de 30% sera prélevé sur ce boni de rachat dès le moment où l’acquisition des actions propres entrainera une réduction effective des fonds propres de la société.

Il en résulte que, si les actions aliénées ne sont pas immédiatement annulées à la suite de l’opération et demeurent conservées au bilan, on ne peut considérer qu’il y a eu mise en paiement/attribution d’un dividende. L’opération est donc neutre fiscalement et aucun précompte mobilier n’est prélevé sur le prix de cession des actions aussi longtemps que la destruction/l’aliénation des actions n’a pas eu lieu.

En cas revente ultérieure des actions par la société, la plus-value réalisée entre la valeur en capital et le prix de cession de ces actions sera, en principe, considérée du bénéfice imposable à l’impôt des sociétés, sous réserve d’application d’un régime d’exonération.

Mode de constitution de la réserve indisponible

La réserve indisponible constituée par un prélèvement sur les réserves exonérées est soumise à l’impôt des sociétés car la condition d’intangibilité de l’article 190 CIR n’est plus respectée.

Si la réserve indisponible est constituée par prélèvement sur le capital libéré et les réservées taxées, il n’y a pas de taxation à l’impôt des sociétés ; seul le précompte mobilier est éventuellement prélevé.  

La règle fiscale des 20%

Les actions propres acquises par la société qui dépassent le seuil de 20% du total de ses actions, sont considérées comme détruites sur le plan fiscal.

Le dirigeant d’entreprise & actionnaire qui entendrait rembourser son compte-courant en revendant à sa société plus de 20% de ses actions propres serait confronté aux difficultés suivantes :

  • la valeur des actions dépassant le seuil sera imposée comme un dividende au taux de précompte mobilier de 30% et entraînera une réduction de capital à due concurrence ;
  • aussi longtemps que les actions dont la valeur dépasse le seuil ne sont pas détruites, leur valeur fiscale au bilan sera réputée nulle ; et
  • la valeur de ces actions au bilan constitue une plus-value non-réalisée.

Le risque d’abus fiscal au regard de l’important article 344 CIR

Par le passé, l’administration fiscale voyait d’un mauvais œil qu’un dirigeant d’entreprise recueille des liquidités de sa société taxées au taux préférentiel de 10%.

Elle s’était alors aventurée dans une croisade juridique pour tenter d’établir que l’opération de rachat d’actions propres constituait un acte juridique simulant la volonté réelle des actionnaires de percevoir des dividendes et, partant, elle requalifiait l’opération en distribution de dividendes.

La Cour de cassation est depuis lors intervenue en rappelant qu’il ne peut y avoir simulation dès lors que les parties respectent les conséquences financières et juridiques de leurs actes. Le cas échéant, il relève du choix licite du contribuable d’opter pour la voie la moins imposée.

Par ailleurs, l’évolution du contenu la disposition anti-abus et la généralisation du précompte mobilier à 30% ont largement contribué à refroidir les ardeurs de l’administration.

Ceci étant, il demeure prudent de bien structurer ce genre d’opération, en particulier lorsqu’il existe un risque fiscal qui ne se limite pas à la nullité d’un acte et est susceptible d’entrainer des conséquences financières.

Dans cette perspective et à cette fin, Me David Blondeel et son équipe d’avocats spécialisés en droit des sociétés se tiennent à votre entière disposition pour vous épauler dans ce genre d’opérations. N’hésitez pas à nous contacter.

Me David Blondeel et Monsieur Eddy Sobry


[1] Mais, aussi longtemps que les actions sont comptabilisées à l’actif du bilan, la société doit, en tout état de cause, constituer une réserve indisponible, dont le montant est égal à leur valeur.

Partager :

 | 

Les modes judiciaires de résolution de conflits entre actionnaires : un arsenal difficile à exploiter
Les modes judiciaires de résolution de conflits entre actionnaires : un arsenal difficile à exploiter
Dans le cours de la vie d’une société, il peut arriver que différents conflits surgissent et – au-delà des mesures...
L’actions sans droit de vote constitue-telle une alternative au stock-option plan (SOP)?
L’actions sans droit de vote constitue-telle une alternative au stock-option plan (SOP)?
Généralités Dans notre précédent article, nous avons mis en exergue l’intérêt pour une société d’instaurer un plan d’options sur actions/stock-option...
La lettre d’intention… Késako ?
La lettre d’intention… Késako ?
Dans le contexte d’une transmission d’entreprise, il est fréquent que l’on entende parler de « lettre d’intention » ou « letter of intent »...
L’assurance Warranty and Indemnity (W&I), une solution qui (r)assure lors d’un rachat d’entreprise et permet de couvrir les risques liés à des déclarations inexactes du vendeur
L'assurance Warranty and Indemnity (W&I), une solution qui (r)assure lors d'un rachat d'entreprise et permet de couvrir les risques liés à des déclarations inexactes du vendeur
Dans un précédent article, nous évoquions les risques inhérents à l’acquisition d’actions de société et, plus particulièrement, aux « déclarations et...
<strong>Un plan d’option sur actions (<em>SOP – stock option plan</em>) est-il judicieux pour mon entreprise ?</strong>
Un plan d’option sur actions (SOP – stock option plan) est-il judicieux pour mon entreprise ?
A une époque où les entreprises sont conscientes de ce que la contribution de leurs collaborateurs est essentielle pour leur...
Elon Musk et Twitter nous rappellent à l’ordre et à la vigilance : comment éviter les risques d’une rupture fautive des pourparlers commerciaux ?
Elon Musk et Twitter nous rappellent à l'ordre et à la vigilance : comment éviter les risques d’une rupture fautive des pourparlers commerciaux ?
Une rupture des négociations commerciales abrupte peut entrainer de sérieux débats juridiques en matière de rachat d’entreprise. C’est ce qu’un...
Peut-on contester une clause de révision de prix dans le cadre de la loi Breyne ?
Peut-on contester une clause de révision de prix dans le cadre de la loi Breyne ?
La question peut, notamment, se poser lorsque – étant propriétaire d’un terrain à bâtir – vous faites appel à un...
Vos sociétés constituent peut-être, à votre insu, un consortium
Vos sociétés constituent peut-être, à votre insu, un consortium
Alors que la notion de « groupe de sociétés », avec une société-mère contrôlant ses filiales, est bien connu, le consortium est un...
Vous êtes entrepreneur et rencontrez des difficultés à recouvrer vos factures afférentes à des travaux en supplément de votre devis ? Voici quelques conseils pratiques
Vous êtes entrepreneur et rencontrez des difficultés à recouvrer vos factures afférentes à des travaux en supplément de votre devis ? Voici quelques conseils pratiques
Dans un précédent article consacré à la révision des prix en cours de contrat, nous avons abordé le principe de...
Quels contrats de distribution choisir ?
Quels contrats de distribution choisir ?
La notion de distribution commerciale recouvre l’ensemble des opérations qui contribuent à la commercialisation de produits/services auprès des distributeurs et...
Que faire si mon locataire commercial ne paie pas ?
Que faire si mon locataire commercial ne paie pas ?
Dans un précédent article, nous avons analysé la problématique du défaut de paiement des loyers afférents aux baux commerciaux dans...
La vente d’un immeuble par un administrateur à sa société est-elle soumise à des procédures différentes selon le moment où elle intervient ?
La vente d’un immeuble par un administrateur à sa société est-elle soumise à des procédures différentes selon le moment où elle intervient ?
La question est uniquement pertinente pour les SA puisque, dans le cadre du CSA, le législateur a supprimé, à tort...
Envie de contribuer à sauver le monde grâce à votre entreprise ? Songez à la société coopérative agréée comme « entreprise sociale » !
Envie de contribuer à sauver le monde grâce à votre entreprise ? Songez à la société coopérative agréée comme « entreprise sociale » !
De plus en plus d’entrepreneurs sont en quête de sens et les entreprises ont indéniablement un rôle à jouer face...
Si vous souhaitez acquérir un fonds de commerce, assurez-vous d’obtenir les attestations d’absence de dettes
Si vous souhaitez acquérir un fonds de commerce, assurez-vous d’obtenir les attestations d’absence de dettes
Comme vu précédemment, acheter un fonds de commerce, c’est acquérir un ensemble de biens corporels (meubles, enseigne lumineuse, stock,…) et...
De la SPRL à la SRL (II) : les dispositions supplétives
De la SPRL à la SRL (II) : les dispositions supplétives
Comme déjà évoqué, dans le cadre du CSA, la SPRL est remplacée par la SRL et ses formes dérivées (SPRLUnipersonnelle...
Comment rédiger un pacte d’actionnaires et quelles clauses prévoir ? 
Comment rédiger un pacte d’actionnaires et quelles clauses prévoir ? 
L’on pense souvent, à tort, que les statuts d’une société la protègent suffisamment de toutes sortes de conflits, notamment de...
Face à la hausse des prix de l’énergie et des matières premières, pouvez-vous, en tant qu’entrepreneur, imposer à votre client une modification de prix en cours de chantier ? Analyse de la clause de révision de prix
Face à la hausse des prix de l’énergie et des matières premières, pouvez-vous, en tant qu’entrepreneur, imposer à votre client une modification de prix en cours de chantier ? Analyse de la clause de révision de prix
Un entrepreneur peut-il imposer une modification de prix en cours de chantier pour tenir compte de la hausse des prix...
La confusion entre plusieurs noms commerciaux et le parasitisme dans les usages commerciaux
La confusion entre plusieurs noms commerciaux et le parasitisme dans les usages commerciaux
Comment réagir lorsqu’une nouvelle entreprise ouvre à proximité de votre commerce et se met à offrir les mêmes services ou...
Je reçois une invitation du SPF Finances à payer un droit d’enregistrement suite au prononcé d’un jugement à mon encontre… De quoi s’agit-il ?
Je reçois une invitation du SPF Finances à payer un droit d’enregistrement suite au prononcé d’un jugement à mon encontre… De quoi s’agit-il ?
Ne soyez pas surpris de recevoir une invitation du SPF Finances à payer un droit d’enregistrement en raison d’un jugement...
A votre insu ou à votre initiative, votre SPRL est devenue une SRL. Quelles sont les contraintes et les opportunités de cette évolution ?
A votre insu ou à votre initiative, votre SPRL est devenue une SRL. Quelles sont les contraintes et les opportunités de cette évolution ?
Le nouveau Code des sociétés & des associations (CSA) est entré en vigueur il y a bientôt trois ans, le...
Je suis entrepreneur dans la construction. Si le maitre de l’ouvrage obtient en justice mon remplacement judiciaire car je ne réalise pas les travaux, dois-je supporter les frais supplémentaires par rapport au devis initial ?
Je suis entrepreneur dans la construction. Si le maitre de l’ouvrage obtient en justice mon remplacement judiciaire car je ne réalise pas les travaux, dois-je supporter les frais supplémentaires par rapport au devis initial ?
La relation contractuelle entre parties ne s’épanouit pas toujours comme prévu… Dans le cas d’un défaut d’exécution d’une obligation contractuelle,...
Je viens d’acquérir les actions d’une société mais je crains que le vendeur fasse concurrence à celle-ci… Le vendeur est-il soumis à une obligation générale de non-concurrence ?
Je viens d’acquérir les actions d’une société mais je crains que le vendeur fasse concurrence à celle-ci… Le vendeur est-il soumis à une obligation générale de non-concurrence ?
Comme nous l’avons déjà vu dans nos articles précédents, si vous achetez la totalité des actions d’une société, vous en...
<strong>Le remplacement extrajudiciaire</strong>
Le remplacement extrajudiciaire
En quoi consiste le remplacement extrajudiciaire ? Le remplacement extrajudiciaire (ou remplacement unilatéral) permet au créancier d’une obligation contractuelle de substituer...
Constituer sa société entièrement online sur startmybusiness.be ?
Constituer sa société entièrement online sur startmybusiness.be ?
Il est aujourd’hui possible de constituer une SRL, une SA ou une SC de manière virtuelle, pas encore dans le...
L’anticipation des conflits d’actionnaires par le bais de clauses statutaires ou d’un pacte d’actionnaires (médiation, concertation, conciliation, retrait, exclusion, arbitrage, etc.)
L’anticipation des conflits d’actionnaires par le bais de clauses statutaires ou d’un pacte d’actionnaires (médiation, concertation, conciliation, retrait, exclusion, arbitrage, etc.)
En tant qu’avocat spécialisé en résolution des conflits entre actionnaires, on constate que la vie d’une société est loin d’être...
Je suis administrateur d’une société ou association : dans quelles circonstances ma responsabilité personnelle est-elle engagée ?
Je suis administrateur d’une société ou association : dans quelles circonstances ma responsabilité personnelle est-elle engagée ?
En tant qu’avocats spécialisés en matière de sociétés et associations, nous sommes régulièrement confrontés à des situations délicates relatives à...
J’envisage de racheter les actions d’une société, mais comment m’assurer qu’il n’y a pas de dettes cachées ?
J’envisage de racheter les actions d’une société, mais comment m’assurer qu’il n’y a pas de dettes cachées ?
Lorsque vous rachetez les actions d’une société, vous devenez « propriétaire » de celle-ci : son patrimoine n’est donc pas modifié. Le risque...
Transmettre mon entreprise… Oui, mais à quel moment débuter mes démarches ?
Transmettre mon entreprise… Oui, mais à quel moment débuter mes démarches ?
À quel moment dois-je préparer la transmission de mon entreprise ? Vous êtes actionnaire-fondateur d’une entreprise et vous souhaitez « céder le...
Vous envisagez de reprendre une société : quelles sources de financement sont possibles ?
Vous envisagez de reprendre une société : quelles sources de financement sont possibles ?
Vous envisagez de reprendre une société mais ne savez pas comment financer l’opération ? Nos avocats spécialisés vous ont dressé un...
white house under maple trees
L’insaisissabilité du domicile de l’indépendant: Comment protéger votre résidence principale en cas de faillite?
Lorsqu’un indépendant son activité professionnelle exerce en personne physique, son patrimoine professionnel et son patrimoine privé ne forment qu’un. En...
avocat litige banque
Les principaux changement de la procédure de réorganisation judiciaire (PRJ)
La loi du 21 mars 2021 modifiant le livre XX du Code de droit économique et le Code des impôts...
Vendre son fonds de commerce !
Vendre son fonds de commerce !
Vous souhaitez céder votre fonds de commerce et vous souhaitez connaître les plus importants points d’attention à ne pas manquer...
Les informations et opinions reprises dans le présent site internet, ses articles et vidéos, sont des commentaires à caractère purement informatif. Elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme des avis ou des recommandations d’ordre fiscal, juridique ou autre. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle, ni de l’évolution permanente de la législation, jurisprudence et doctrine passé le délai de rédaction. Il convient donc toujours de consulter son avocat expert par e-mail ou en présentiel pour vérifier l’adéquation de l’information avec votre situation personnelle et l’évolution naturelle du cadre normatif, jurisprudentiel et doctrinal. Nous vous invitons à prendre contact avec votre avocat spécialisé avant de prendre toute décision se fondant directement ou indirectement sur les informations contenues dans le présent site internet.

Logo Centrius Loup BleuContactez le cabinet

Vous avez un besoin d’une assistance juridique ou vous souhaitez l’assistance d’un avocat pour une procédure judiciaire, une médiation ou un arbitrage ?

Remplissez le formulaire ci-dessous

    Logo du Cabinet d'avocats Centrius orangeSuivre l'expert

    Recevez l’article dans votre boite mail et restez informés des futures publications du blog Centrius.